La Cave des Chevalières

Notre vision


Produire le bon, le vrai dans le respect de la vigne, du vin et de la nature.

Photo de l'intérieur de la Cave des Chevalière

Qui sommes-nous

Fondé en 1930, un domaine transmis depuis quatre générations.

Chez Eva, Maxime et Sébastien Dupraz, chaque cépage, chaque terroir a son histoire à raconter, de manière libre et pleine.

Leur travail de vigneron-encaveur est inspiré par le respect des traditions familiales et viticoles de la région. Fondé en 1930, le domaine est transmis depuis quatre générations et se situe au cœur de Soral, petit village de la Champagne genevoise.

Les 43 parcelles du domaine s’étendent sur 11 hectares, répartis dans cinq communes : Soral, Laconnex, Lully, Sézenove et Saint-Julien-en-Genevois. Leurs terroirs, avec leurs particularités, permettent la culture de 17 cépages différents, des plus classiques, tradition oblige, à ceux plus récemment introduits à Genève.

  • Sebastien Dupraz, vigneron-encaveur à la Cave des Chevalières à Soral

    Sebastien

    A la tête de l’entreprise depuis 20 ans, il s’occupe aussi bien de la cave que de la vigne.
  • Eva Dupraz qui récolte les raisons à la Cave des Chevalières

    Eva

    Eva s’occupe de la comptabilité et du local de réception.
  • Maxime Dupraz de la Cave des Chevalières

    Maxime

    Diplômé de Changins, Maxime participe à l’entreprise petit à petit.
  • Daniel de la Cave des Chevalières

    Daniel

    Fidèle collaborateur depuis 8 ans, Daniel s’occupe de la vigne et de la cave à plein temps.

Notre mission

Des vins qui transmettent une émotion

Se préoccuper de la vigne, préserver notre Terroir et outil de travail principal est primordial pour nous. C’est pour cela que la majorité de nos interventions sont réalisées dans le vignoble de façon à accompagner et conduire les vins lors de son élevage dans les meilleures conditions possibles.

L'histoire

Un retour en arrière

1945
La Cave des Chevalières e 1945 vue aérienne

L’année 1945 fut l’année de la création de la Cave des Chevalières. Cette dernière fût réalisée par Georges Dupraz, père de Claude et Gilbert. Une fameuse parcelle dont le nom du lieudit "Les Chevalières" donnera son nom au domaine.

Reprise de la Cave des Chevalières par Claude et Gilbert

Cette date fût l’année de la reprise du domaine par Claude et Gilbert. Le passage de flambeau fût marqué par un agrandissement, un renouvellement et une diversification des cépages au sain de la propriété.

Vin de gamay “Les Grives” élaboré par Claude et cultivé par Gilbert

Le domaine de la Cave des Chevalières se développe et connaît un franc succès à l’aide d’un Gamay “Les Grives” élaboré par Claude et cultivé par Gilbert.

Sébastien Dupraz

Cette année marque un tournant dans le domaine car Sébastien fraichement diplômé de Changins, fils de Claude repris le domaine et montra d’entrée un style plus élaboré des vins avec par exemple des Pinot Noir barriques tout en conservant également les traditionnelles cuvées de Claude et Gilbert.

Le prix du sanglier de bronze pour la Cave des Chevalières

Nouvelle médaille pour la cave des Chevalières et pas des moindres car en 2013 cette dernière remporte le sanglier de bronze au concours des vins de Genève. Ce prix qui décerne le meilleur vin de tout le concours, fût réalisé avec le Chasselas 2012.

Les vignes de la Cave des Chevalières

Cette année marque un tournant dans la méthode de culture de la vigne à la Cave des Chevalières. Car en effet, depuis cette année la vigne est cultivée sans herbicides pour préserver nos sols.

Sébastien et Maxime Dupraz et l'Albarossa de la Cave des Chevalières

Nouvelle cuvée pour la cave des Chevalières, un jéroboam numéroté d’Albarossa, un cépage originaire du Piémont. Ce cru fût vinifié et élevé par Maxime et Sébastien durant 2 ans en fût de chêne français.

Sébastien et Maxime Dupraz devant le caveau de dégustation de la Cave des Chevalières

Une année différente, avec Maxime, le fils de Sébastien, qui vinifie presque tout seul, sous l'œil bienveillant de son père. Maxime a également été diplômé d’un Bachelor en viticulture/oenologie de l’école de Changins.